Accueil › Te former › Nos métierMaçon

Maçon

Le métier de maçon est vaste.
Il marie des techniques comme le coffrage, le ferraillage, le coulage et la vibration du béton, la bâtisse de briques, blocs et pierres…
Les techniques des enduits et des chapes font rentrer de nombreux matériaux dans leur composition comme le ciment, la chaux, le sable, la terre, les fibres naturelles et synthétiques.

Les chantiers vont du viaduc de Millau au cabanon, de l’église romane à l’immeuble ultramoderne. Quels que soient les domaines nous pratiquons le même métier mais avec des spécialisations différentes.

Les constructions bio ou tout simplement naturelles permettent au métier de retrouver des techniques parfois presque oubliées liées au chanvre, à la terre, à la chaux grasse, à la paille et à bien d’autres matériaux et techniques respectueuses de l’habitat et des habitants, en phase avec les normes Haute Qualité Environnementales.

Travail

La pénibilité et la salissure ont depuis bien longtemps cédé devant la modernisation et face à l’organisation. Il faut bien sûr avoir une bonne constitution et aimer travailler un grand air, mais le métier fait bien plus appel à la logique et à la technique qu’à la force.
Souvent mal présenté ce métier fut pendant bien longtemps considéré comme destiné aux cancres. L’élan que connaît aujourd’hui l’apprentissage, les nombreux bacheliers intégrant cette profession par différentes formations pour adultes permettent de balayer cette vision passéiste.

Colloque des Maçons

pendant le week-end de l’Ascension.

Tour de France

Les matériaux, les techniques, les appellations et les gestes varient selon les régions et les pays. L’essence même du Compagnonnage est là, dans la découverte des différences et dans leur acceptation. Le Tour de France reste la plus belle des formations. Le métier de maçon se pratique partout et les embauches sont nombreuses et variées.

Compétences

La complexité du métier impose à un bon ouvrier maçon d’avoir de solides notions de résistance des matériaux, de physique statique et de dessin technique,(sur la planche à dessin ou assisté par ordinateur).
L’ingénieur ou l’architecte auront beau distribuer des plans et des descriptifs détaillés, le maçon restera seul au pied du mur. Lui seul a le responsabilité de la mise en œuvre, du respect de l’enrobage des aciers et de leur bon croisement. C’est son seul savoir faire qui permettra à un enduit de résister dans le temps, attentif au support, au geste juste de la main qui guidera la truelle ou la lance à projeter…

Cayennes
de formation
Lille
Nice
Brive
› Angoulême
Rennes
Tours
Toulon
Union Compagnonnique
des Compagnons du Tour de France Des Devoirs Unis
15 rue Champ Lagarde 78000 VERSAILLES
Glossaire : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z