AccueilRegard sur un métier, un personnage...Le Compagnonnage inscrit au Patrimoine Cuturel Immatériel de l’Unesco

Le Compagnonnage inscrit au Patrimoine Cuturel Immatériel de l’Unesco

Le prodigieux travail de Nicolas Adel Gombert, brillant ethnologue à l’université du Mirail à Toulouse et la volonté de réunir nos trois sociétés compagnonniques permettent aujourd’hui de reconnaître le Compagnonnage comme faisant partie du Patrimoine Culturel Immatériel de L’UNESCO.

Cette distinction internationale, place devoir et volontariat, valeurs du compagnonnage à un haut niveau. Elle reconnait certaines spécificités du Compagnonnage telles que le voyage, la perfection et la transmission du savoir, sans oublier de mettre en avant sa tradition et sa modernité.
En effet, le Compagnonnage met un point d’honneur à la transmission des savoirs et savoir-faire liés aux métiers de la pierre, du bois, du métal, du cuir et des textiles ainsi qu’aux métiers de bouche.

Son originalité tient à la synthèse de méthodes et procédés de transmission des savoirs extrêmement variés : itinérance éducative à l’échelle nationale (période dite du « Tour de France ») voire internationale, rituels d’initiation, enseignement scolaire, apprentissage coutumier et technique. Le mouvement compagnonnique concerne près de 45 000 personnes qui appartiennent à l’un des trois groupes de Compagnons. Les Jeunes à partir de 16 ans qui veulent apprendre et/ou développer leurs compétences dans un métier donné peuvent demander à rejoindre une communauté de Compagnons. La formation dure en moyenne cinq ans pendant lesquels l’apprenti change régulièrement de ville, en France et à l’étranger, pour découvrir divers types de savoirs et diverses méthodes de transmission de ces savoirs. Pour pouvoir transmettre son savoir, l’apprenti doit produire un « chef-d’œuvre » qui est examiné et évalué par les Compagnons.

Le compagnonnage est généralement perçu comme étant le dernier mouvement à pratiquer et enseigner certaines techniques professionnelles anciennes, à assurer une formation en vue d’atteindre l’excellence dans le métier, à lier étroitement développement de l’individu et apprentissage du métier et à pratiquer des rites d’initiation propres au métier.

L’accomplissement de la vie professionnelle et personnelle passe par cette reconnaissance au travail, lié à notre culture et à nos valeurs humaines.
Merci à tous les membres de nos sociétés compagnonniques, à ceux qui ont protégé cette œuvre humaine, à ceux qui nous ont transmis cet héritage, et qui de là-haut regardent briller cette étoile qui scintille dans les yeux de chacun de nous.

Gilles MOINEAU
Président Général de l’Union Compagnonnique

http://www.unesco.org/culture/ich/index.php?lg=fr&pg=00011&RL=00441

Union Compagnonnique
des Compagnons du Tour de France Des Devoirs Unis
15 rue Champ Lagarde 78000 VERSAILLES
Glossaire : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z