Accueil › Te former › Nos métierPhotographe retoucheur

Photographe retoucheur

Ethimologiquement photographie signifie : « Écrire avec la lumière »

Descriptif "métier"
Ouvrier qualifié ou entrepreneur, le charpentier conçoit son ouvrage, choisit ses bois, les façonne, les assemble.
Son domaine d’intervention est large :
réalisation neuves : telles maisons à ossature bois, de toits, terrasses ou rénovation d’anciens édifices. Son avenir reste ouvert et prometteur. Aujourd’hui la photographie n’est plus un métier mais des dizaines de métiers liés à l’image. Il faut avoir la volonté et la possibilité d’additionner beaucoup de connaissances et de talent pour les pratiquer car la photographie c’est d’abord un acte intellectuel, ensuite un acte de communication et quelquefois un acte d’amour.
On ne peut plus être aujourd’hui seulement « photographe ». La photographie n’est plus qu’une partie, qu’une discipline parmi un éventail de connaissances élevées et polyvalentes.
Les aspirants à la photographie devront donc savoir à quel champs d’intérêt pour l’image s’appliquera la photographie dans leurs études.

Travail
La photographie est un métier d’art artisanal composée de la complexité technique argentico-numérique et de la connaissance de l’art en général.
La pratique est d’une part, la prise de vue réalisée avec du matériel aux multiples formats argentique ou numérique.
Et le traitement de l’image d’autre part, que ce soit le développement et les tirages argentiques ou l’utilisation de logiciels spécifiques pour traiter, retoucher, améliorer, coloriser les images en sorties jet d’encre, sublimation thermique ou argentico-chimique, CD et DVD.
Quelle que soit la spécialité : portrait, architecture, publicité, édition, industrie, recherche scientifique ou du traitement de l’image en laboratoire ; montage, retouche, le photographe doit aussi connaître les bases fondamentales de l’art ; esthétisme, composition, symbolisme des couleurs et surtout la lumière, tout ceci traduits par les grands maîtres de la peinture. Ainsi que les volumes et les reliefs exécutés par les sculpteurs et les architectes.
Comme tout métier d’Art, il faut aimer ce que l’on fait. Pour les natures mortes par exemple, il faut s’intéresser à la matière, la palper, la comprendre pour la mettre en valeur.
Quant au portrait, et la photographie de personnage, il faut avoir une approche d’affection de l’humain, le comprendre, l’estimer, il faut une communion de pensée afin de restituer la beauté intérieure de l’âme que chacun porte en soi.
La retouche et les montages viennent ensuite compléter un travail déjà bien élaboré sans oublier la restauration d’anciennes photographies ou de vieux documents détériorés et usées par le temps.
La photographie est aussi un langage, qui pourrait se passer d’elle aujourd’hui ?
Elle est partout, nous la côtoyons des centaines de fois par jour. Elle fait désormais partie de notre vie quotidienne. Elle s’est tellement incorporé aux habitudes qu’on ne la voit plus à force de la voir. La photographie n’est pas seulement de la technique : elle est inséparable de l’histoire de notre société.
Avant d’être un artiste, le photographe est d’abord un « Artisan », c’est à dire celui qui aime son métier et le pratique avec son cœur. Qui maîtrise ses outils, son savoir faire, et cultive son esprit. Ainsi il s’améliore de jour en jour et partage ses connaissances.

Compétences
Pour être photographe, la formation professionnelle passe par le C.A.P. qui est le diplôme de base obtenu après deux ans de formation, soit par apprentissage en alternance, soit en scolarité dans un lycée professionnel. Ce diplôme ne suffit pas pour connaître correctement les arcanes du métier.
Deux autres années de formation sont nécessaires pour accéder à la profession : Soit le parcours « BAC Pro », par l’apprentissage en alternance ou par la voie d’un Lycée Professionnel.
Soit par la voie des Chambres de Métiers qui proposent une filière « Métier » plus proche de l’Artisan qui est le BTM (Brevet Technique des Métiers) de niveau IV, (comme le BAC pro) ; il est le diplôme de référence dans la profession.
Ce diplôme prépare le niveau III : le Brevet de Maîtrise supérieur (BMS), ou le BTMS (Brevet Technique de Maîtrise Supérieur). Ces deux diplômes préparent le futur chef d’entreprise sur les plans ; pratique, théorique, gestion d’entreprise et commercialisation.
D’autres diplômes supérieurs sont enseignés jusqu’à BAC + 5 dans différentes universités.

Cayennes
de formation
Rennes
Union Compagnonnique
des Compagnons du Tour de France Des Devoirs Unis
15 rue Champ Lagarde 78000 VERSAILLES
Glossaire : A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z